Alain Clément

Il passe son enfance à Montrouge, suit des études secondaires  entre Soissons et Paris. En 1967 Il participe à une exposition collective à Montpellier aux côtés d'André-Pierre Arnal, Vincent Bioulès, Daniel Dezeuze, Claude Viallat qui feront plus tard Supports-Surfaces. Il croisera bien souvent leur route, mais sans jamais rejoindre le groupe. De 1970 à 1977 Il enseigne aux Beaux-Arts de Montpellier. Avec Claude Rutault, il fonde en 1971 la revue Bulletin, cherchant à se démarquer du matérialisme de Supports-Surfaces en travaillant sur l'image du tableau.

Alain CLEMENT développe depuis de nombreuses années une peinture abstraite expressive, dans une recherche constante de la composition. Ses peintures de grande dimension réunissent plaisir optique, sensibilité et force de la construction. Contemporain et ami de Support/Surface, et après une période formaliste dans les années 70, il développe dans les années 80 une peinture très colorée constituée de gestes simples jusqu’à saturation de la surface du tableau. Ces toiles sont des constructions, des architectures bâties dans l’illusion du tableau que seule la peinture rend viables. A partir de 1990, il entreprend des reliefs muraux dont les formes sont issues de larges traits colorés qui structurent l’espace. Peu à peu la construction picturale qui défi les lois de la physique et de la géométrie, s’est transposée en volume. Naissent alors des sculptures en acier peint qui s’exposent jusqu’à des dimensions monumentales.

 

 

Radar
Radar
Radar
Radar
Radar