05 Octobre 2009   ::    Violences post-√©lectorales au Kenya    ::   CHIBA Yasuyoshi

Exposition accueillie par le Radar dans le cadre du Prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre organisé par la Ville de Bayeux.

Né en 1971 au Japon, Yasuyoshi CHIBA suit des études de photographie et d’holographie à l’Université Musashino Art à Tokyo et fait ses débuts au quotidien Asahi Shibum.

En 2007 il s’installe en tant que photographe freelance au Kenya, où sa femme travaille pour une organisation humanitaire.

C’est lors de l’intense contestation postélectorale qui enflamme le Kenya que Yasuyoshi Chiba rejoint l’AFP Il remportera, entre autres, le prix du public Bayeux Calvados des Correspondants de Guerre 2008, pour son travail sur les violences qui ont suivi les élections présidentielles au Kenya.

Et c'est au milieu de ces affrontements interethniques qu’il va nous offrir ces images fortes auxquelles nous ne pouvons rester étranger. Colère, désarroi, peur, terreur, détresse de la population en prise à ces conflits. Brutalité, férocité, toute la violence inouïe de ces combats qui se terminent en massacre, guerriers Massais ou Kalenjins, guerriers qui dévalent les collines pour s’entretuer, il traduit cette haine qui plane et qui éclate avec des arcs et des flèches.

Il sait, Yasuyoshi Chiba, sans mise en scène, sans effets spectaculaires, juste en cadrant au plus précis, au plus juste, nous faire rentrer dans des scènes d'horreur, il nous donne envie d'agir, envie de sortir de cette position inconfortable de spectateurs.

C'est un reporter de guerre qui témoigne, il dira que "La plupart des journalistes Kenyans ont été défavorisés par leur propre origine ethnique, et que seuls les correspondants et photographes étrangers ont pu faire leur travail au cœur de ce chaos" il a fait le sien avec l'élégance des gens qui savent observer en silence et partager.


Radar