18 Janvier 2012   ::    Esperluette    ::   Exposition Collective


Florane Blanche

Solange Galazzo

Agnès Moncorgé

Sylvie Sauvageon

Eric Watier 

 

Afin de créer un lien avec le festival bayeusain Graine de mots, Le Radar a choisi de se pencher sur la question du livre & des interprétations plastiques auxquelles il donne lieu. Cet écrin du texte, symbole du savoir, se libère en devenant objet & sujet artistique. De la même façon le caractère typographique de l'Esperluette allie la forme au sens. L'exposition présente cinq plasticiens & donc cinq manières de s'approprier l'ouvrage écrit. Livre-objet, romans mis en perspective ou en image, bibliothèque faite d'accumulations ou fidèlement copiée, en sont autant d'adaptations personnelles & complémentaires. L'& nous rappelle alors qu'un tout se forme de l'addition de ses parties; le projet se renforçant lui aussi de la diversité des approches des artistes.

 

   L'exposition fait la part belle aux artistes bas-normands en présentant notamment une installation d'envergure adaptée pour Le Radar par Florane BLANCHE. Son "mur" en forme de grande bibliothèque recelant des trésors enfouis dans les méandres de ses rayonnages, n'attend que la curiosité du visiteur pour dévoiler ses secrets. Travail sur la mémoire, le souvenir & la transmission, l'installation s'explore tel un grenier de nos identités au charme désuet. Installée dans le Bessin, Solange GALAZZO saisit quant à elle dans sa peinture l'éclat des noirs & des bleus nocturnes. Ses tons ardents percent l'obscurité pour en faire surgir un bestiaire grouillant, vision cauchemardesque du Terrier & de La Métamorphose de Kafka. Egalement inspirée par un célèbre roman, L'Etranger de Camus, Agnès MONCORGE en propose une vision conceptuelle haute en couleur. Fruit d'un inventaire méthodique des teintes citées dans le livre, l'abstraction géométrique se lit comme un carnet de voyage illustré de photographies du ciel d'Alger.

 

   Armée de patience & de crayons de couleurs, Sylvie SAUVAGEON reproduit fidèlement à l'échelle 1 des lieux et objets ordinaires qu'elle nomme "l'endroit du décor". Dessinant la couverture de tous les livres qu'elle lit, l'artiste lyonnaise nous offre un work in progress aux airs faussement naïfs qui tient du sacerdoce autant que du système de pensée: sa bibliographie imagée. Enfin, le projet n'aurait pas été complet sans la présence d'un livre-objet, BLOC d'Eric WATIER paru aux éditions Zédélé, qui est en soi une exposition. Résidant à Montpellier, l'artiste se refuse à verrouiller l'ouvrage en enfermant son contenu dans un mode de lecture prédéfini. A chacun de s'en emparer, & pour l'occasion c'est au Radar qu'il appartient de mettre BLOC en espace.

C.P

 

 

 


Radar
Radar
Radar
Radar
Radar